RETOUR AUX HEURES DE L’« ART EXOTIQUE »...

Par AMA avec Artkhade

Paris, 10 septembre 2018

/

Dans le cadre du Parcours des mondes, cette année, les jeunes marchands Charles-Wesley Hourdé et Nicolas Rolland ont investi l’Espace Tribal afin de réactualiser une exposition mythique, celle de la galerie du Théâtre Pigalle qui eut lieu en 1930.

L’année dernière, l’exposition culturelle du Parcours des mondes jouait la carte du métissage, puisque le galeriste Javier Peres avait choisi de montrer des pièces d’art classique africain auprès d’artistes contemporains comme Melike Kara ou Donna Huanca. Cette année, on regarde dans le rétroviseur pour revivre un grand moment de l’art tribal en Europe : l’exposition de la galerie du Théâtre Pigalle, en 1930, organisée par Tristan Tzara, Charles Ratton et Pierre Loeb. Réalisée par les deux marchands en collaboration avec l’équipe de Tribal Art Magazine, l’accrochage réunira une trentaine d’objets ayant figuré dans l’exposition (qui en comptait plus de 400), accompagnés de photographies et de documents d’archives – catalogues, revues, cartons [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Océanien, Interviews, Evénements


3 questions à Federica Morbelli, organisatrice du Parcours des mondes

Par AMA avec Artkhade

Paris, 8 septembre 2018

/

Quelle stratégie cherchez-vous à mettre en place ?

Avec seize éditions dans le rétroviseur, le Parcours des mondes est devenu un acteur de premier plan dans le monde des salons internationaux des arts primitifs et asiatiques. L’héritage de ces seize éditions, de tous ces d’objets vendus, de toutes ces rencontres, tout cela doit être consolidé, en maintenant ce qui a fait la qualité du Parcours des mondes jusqu’ici, la rigueur dans la sélection des exposants. La particularité d’un salon, c’est la diversité de ses parties prenantes. En premier lieu, nous nous adressons aux marchands ; ce sont nos clients et c’est avec eux que l’on travaille pendant six mois pour construire une manifestation riche. Mais notre audience, ce sont les amateurs, les collectionneurs, aux exigences pointues. Il faut parvenir à trouver un bon équilibre.

Quelles pistes suivez-vous pour consolider cette notoriété ?

D’abord, nous souhaitons valoriser l’aspect patrimonial du Parcours des mondes. Nous avons aussi ciblé la nécessité de [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Africain, Art Océanien, Art Asiatique, Art Précolombien, Art Amérindien, Art Aborigène, Interviews, Salons & Foires


4 questions à Pierre Moos, directeur du Parcours des mondes

Par AMA avec Artkhade

Paris, 8 septembre 2018

/

Considérez-vous que le salon, qui fête ses 17 ans ce mois-ci, a atteint l’âge de maturité ? Cherchez-vous encore à l’enrichir de nouvelles perspectives ?

Je suis très fier de la notoriété actuelle du Parcours des mondes. Quand nous l’avons repris, il y a de cela plusieurs années, l’événement était sur la pente descendante. Avec le temps et beaucoup de passion, nous avons travaillé pour lui donner le visage qu’il a aujourd’hui, en sélectionnant les participants parmi les meilleures galeries du monde, ce qui n’est pas évident du fait qu’il y en a très peu. Ça peut paraître paradoxal, mais il faut savoir que dans le monde, il y a une centaine de galeries d’art tribal de premier plan, pas plus. À titre de comparaison, si vous prenez le moindre immeuble du quartier de Chelsea à New York, vous en trouverez autant, si ce n’est plus, sur l’art contemporain. En clair, nous vivons dans un microcosme à l’intérieur duquel nous offrons ce qui se fait de mieux. Cette année, nous avons refusé une vingtaine de [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Aborigène, Art Amérindien, Art Précolombien, Art Asiatique, Art Océanien, Art Africain, Interviews, Salons & Foires


3 questions à Stéphane Jacob

Par AMA avec Artkhade

Paris, 5 septembre 2018

/

Quelle est la dynamique du marché des arts aborigènes ?

2018 s’avère être une excellente année pour l’art aborigène qui poursuit sa conquête des territoires ! Cet intérêt se situe aussi bien au niveau institutionnel, qu’à celui des collections privées ou encore des foires et des ventes publiques. Le mois de janvier a été marqué par la fin d’une exceptionnelle exposition de huit mois « L’effet Boomerang » organisée par le dynamique Musée d’Ethnographie de Genève (MEG) ainsi que d’une exposition que j’ai coproduite avec le MEG et l’Université de Genève sur l’art des ghostnets (ou « filets fantômes »). Les Musées de New Delhi, de Berlin ou encore en ce moment même l’Ubersee Museum de Brème ont produit des focus remarqués sur l’art des Aborigènes et des Insulaires du détroit de Torres. On peut évoquer également le Musée de Vichy qui par ses acquisitions régulières en art aborigène permet l’accès de ces œuvres à un public de plus en plus large. Les fondations et collections privées font [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Océanien, Art Aborigène, Interviews


THE COLLECTIVE: La Grace Collection of African Art, de la douleur à la passion

Laurent Granier avec Artkhade et Gus Adler & Filles

Bruxelles, 16 mai 2018

/

Collectionneurs et amateurs font le monde des arts anciens d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Laurent Granier s’intéresse à leurs parcours, aux ressorts psychologiques de leurs passions, à leurs stratégies et à leurs doutes. Il parle avec eux des objets, de leurs histoires et du marché qui les anime.

Logée dans la chambre au fond du couloir, la Grace Collection of African Art bénéficie d'un écrin que seul le talent de son auteur, un designer belge (qui désire rester anonyme) maintes fois récompensé internationalement pour son travail, pouvait porter à un tel niveau.

Espace structuré en tableaux visuels, éclairage professionnel, bibliothèque fournie, bureau pour l'étude ou large banquette pour se relaxer. Tout est pensé, maîtrisé, agencé. Jusqu'aux socles personnalisés et estampillés du cachet argenté Grace Collection of African Art. Rencontre dans l'appartement familial, à Bruxelles, le 23 janvier 2018.

<

div class="center"><img src="/media/jpg/640/435d8b8f/435d8b8f.jpg" alt= [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Africain, Interviews


« Le respect des équilibres »

Gilles Picard

Bruxelles, 23 janvier 2018

/

Harold t’Kint de Roodenbeke aime le mois de janvier… tout comme les collectionneurs internationaux qui se pressent à la BRAFA. Président de la foire pour la sixième année consécutive, il dévoile pour Artkhade avec AMA les grands axes de la stratégie bruxelloise. Verbatim.

Avec près de 25.000 objets réunis, présentés par 135 exposants, la Brussels Art Fair est le rendez-vous à ne pas louper. Si l’événement figure dans le Top 5 mondial des foires d’art, c’est aussi, dès janvier, celui qui donne le tempo du marché de l’art. Après La Biennale Paris en septembre, Frieze Masters en octobre à Londres, et peu avant la TEFAF de Maastricht en mars, la BRAFA a valeur de test pour tous les amateurs de fine art. Un rendez-vous européen majeur, donc, qui dans les bâtiments de briques et de fer forgé du site Tour & Taxis sonne la rentrée du grand négoce. Rappelons que sur ce plateau international, 30 % des marchands sont Belges, le gros de la troupe venant de l’étranger, soit une quinzaine de pays, du Canada au Japon. [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Précolombien, Art Aborigène, Art Amérindien, Art Océanien, Art Asiatique, Art Africain, Interviews, Salons & Foires


THE COLLECTIVE : Martine Pinard, chercheuse d'humanité

Laurent Granier avec Artkhade et Gus Adler & Filles

Paris, 23 janvier 2018

/

Collectionneurs et amateurs font le monde des arts anciens d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Laurent Granier s’intéresse à leurs parcours, aux ressorts psychologiques de leurs passions, à leurs stratégies et à leurs doutes. Il parle avec eux des objets, de leurs histoires et du marché qui les anime.

**Tout amateur d'arts premiers qui se respecte connait le blog Détours des mondes, ses centaines de posts fouillés, ses comptes-rendus de visites d'expositions, ses billets doux ou amers et ses bibliographies thématiques. Mais qui connaît réellement Martine Pinard, auteure dudit blog et présidente de l’association éponyme ? Je mourais d'envie d'en savoir plus sur cette femme discrète, avec laquelle j'avais eu l'occasion d'échanger deux ou trois fois au cours de mes recherches, et dont l'ampleur et le sérieux du travail laissaient présager d’une belle rencontre. Rendez-vous est pris pour un petit-déjeuner dominical dans un lieu qu'elle affectionne tout particulièrement : La Maison rouge, à Paris, le 2 avril [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Aborigène, Art Océanien, Art Africain, Interviews


THE COLLECTIVE : Alexandre Logé, chasseur de haute lutte

Laurent Granier avec Artkhade et Gus Adler & Filles

Paris, 28 novembre 2017

/

Collectionneurs et amateurs font le monde des arts anciens d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Laurent Granier s’intéresse à leurs parcours, aux ressorts psychologiques de leurs passions, à leurs stratégies et à leurs doutes. Il parle avec eux des objets, de leurs histoires et du marché qui les anime.

Alexandre Logé, chasseur de haute lutte

Alexandre Logé plaque tout à vingt-six ans et part faire le tour du monde à la voile : « Grande aventure romantique. Bateau-stop entre Marseille et le Brésil, via l'Afrique ». Le mythe de Bernard Moitessier tombe vite mais Alexandre a « horreur des actes manqués ». Il rentre à Paris sans le sou, son rêve accompli, « et surtout avec une énergie énorme et cette conscience que les barrières sont essentiellement mentales ». Il se met à son compte en 2005, « une micro-entreprise avec trois bouts de bronze et quelques idées. Tout démarre avec trois prototypes... » Designer et créateur de mobilier reconnu, il travaille aujourd'hui avec des galeries à New York, [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Océanien, Art Africain, Interviews


La fondation Dapper opte pour le nomadisme

Artkhade avec Art Media Agency

Paris, 20 novembre 2017

/

L’annonce de la fermeture du « Dapper » a été vécue avec tristesse. Pour autant, la fondation n’est pas en manque de projets et entend se recentrer sur des actions hors-les-murs. Rencontre avec sa présidente, Christiane Falgayrettes-Leveau.

Après trente ans d’activité et une cinquantaine d’expositions au compteur, le musée de la fondation Dapper a définitivement fermé ses portes le 18  juin dernier. Face à une fréquentation en berne et des coûts de fonctionnement trop conséquents, ce musée privé, célèbre pour sa collection de 6.000  pièces – dont  2.000 en provenance d’Afrique, d’Océanie et des Caraïbes –, s’est vu contraint à la fermeture. «  Les frais de maintenance étaient trop élevés, sans parler du coût de réalisation des expositions à proprement parler, explique Christiane Falgayrettes-Leveau, présidente de la fondation Dapper. Mais l’autre raison, tout aussi importante, est que nous souhaitions nous renouveler  ».

Créée en  1983 avec son époux Michel Leveau, décédé [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Africain, Interviews, Evénements


THE COLLECTIVE : Olivier Salandini, instinctif et rationnel

Laurent Granier avec Artkhade et Gus Adler & Filles

Paris, 6 octobre 2017

/

Collectionneurs et amateurs font le monde des arts anciens d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Laurent Granier s’intéresse à leurs parcours, aux ressorts psychologiques de leurs passions, à leurs stratégies et à leurs doutes. Il parle avec eux des objets, de leurs histoires et du marché qui les anime.

Olivier Salandini, instinctif et rationnel

En bon musicien qui travaille son répertoire, Olivier Salandini vit avec des œuvres. Et elles le transforment. Celui pour qui « aller au musée, c'est comme aller au concert » nous dévoile sa relation intime avec les objets d'art africains, ses coups de cœur, mais aussi son approche du temps et du nécessaire travail d'imprégnation. Rencontre au café Le Balto, rue Mazarine, et à la galerie Yann Ferrandin, rue de Seine à Paris, le 1er avril 2017.

C'est comme vivre avec quelqu'un

« Mes débuts? Les brocantes. J'achète de-ci de-là, sans vraiment connaître. J'accumule pas mal, puis je laisse un peu de côté car mes études de musique prennent toute la place. Vers 2000, [.../...]

Afficher la suite

Tags: Art Africain, Interviews